Le blog

Des crêpes pour la chandeleur

Des crêpes pour la chandeleur

Le 2 février de chaque année est l’occasion pour tous de réaliser et de déguster de délicieuses crêpes en l’honneur de la fête de la Chandeleur.

Mais pourquoi cette tradition de manger des crêpes à la chandeleur ? Et pourquoi la Chandeleur ?

Depuis des années, la fête de la chandeleur est très populaire aussi bien pour les petits que les grands.

Origine de la fête de la Chandeleur

L’histoire de la fête de la Chandeleur remonte à l’époque des Romains où cette fête mettait à l’honneur le dieu Pan considéré comme une divinité de la nature dans la mythologie grecque. Les croyants se déplaçaient dans les rues de Rome munis de flambeaux durant toute la nuit.

C’est en 472, que le pape Gélase 1er christianise cette fête et deviendra donc la célébration de la présentation de l’enfant Jésus Christ au Temple. L’organisation des processions aux chandelles est donc réalisée le jour de la Chandeleur. Les croyants récupèrent un cierge béni à l’église afin de le ramener chez eux tout en le gardant allumé.
La fête de la Chandeleur vient du nom latin festa candelarum (fête des chandelles).

Pourquoi des crêpes pour la Chandeleur

La tradition de partager des crêpes le jour de la Chandeleur est née lors d’une des processions aux chandelles. Des crêpes étaient alors distribuées, pour récompenser les nombreux pèlerins venu fêter la Chandeleur jusqu’à Rome.
À cette époque, la fête de la Chandeleur symbolisait dans le monde agricole la fin de l’hiver et le retour au travail.
D’après une citation si le jour de la Chandeleur on ne faisait pas de crêpes, le blé serait carié pour l’année.

« Si point ne veut de blé charbonneux,
Mange des crêpes à la Chandeleur »

Ainsi que l’approche du retour au printemps, par la forme ronde et dorée des crêpes.

Il existe de nombreuses croyances et traditions liées à la fête de la chandeleur et ses délicieuses crêpes.

Les plus populaires sont :

L’Ours
Dans de nombreux pays d’Europe, on croit que si l’ours sort de sa tanière alors que la température est douce et le ciel ensoleillé, l’ours fera demi-tour pour retourner à sa préoccupation principale qui est d’hiberner. Car l’ours sait que le beau temps ne durera pas.

La marmotte
Pour d’autres pays, c’est la marmotte qui sort de son terrier. Si elle voit son ombre, elle retourne vite hiberner car elle sait que l’hiver va encore durer.

« Soleil de la Chandeleur
Annonce hiver et malheur »

En Amérique du Nord, on célèbre le jour de la marmotte. L’occasion pour certaines petites villes de continuer à faire vivre cette légende lors de l’organisation d’un festival.

La pièce d’Or
Lors de la confection des crêpes, la première crêpe était retournée avec la main droite pendant que la main gauche enfermait une pièce d’or (ou à défaut une monnaie). Cette tradition se veut offrir la prospérité pendant toute l’année à venir.

L’armoire
Il existe deux versions de cette tradition.
La première est symbolisée par le placement de la pièce d’or dans une crêpe que l’on enroulait autour. Puis celle-ci était portée en procession par tous les membres de la famille jusqu’en haut de l’armoire et jusqu’à l’année suivante. Les restes de la crêpe et la pièce d’or de l’année passée était alors récupérés. La pièce d’or était à donner au premier pauvre venu.
Cette tradition assurait de l’argent à la famille, éloignant misère et dénuement pour l’année.

La seconde consistait à garder dans une armoire la première crêpe confectionnée car elle ne moisira jamais jusqu’à la chandeleur de l’année suivante.
Symbole de récoltes abondantes.

Et la crêpe dans tout ça, comment a-t-elle été inventée ?

D’après les recherches de plusieurs historiens, l’origine de la crêpe remonterait à 7 000 ans avant notre ère. À cette époque, cela ne s’appelait et ne ressemblait pas à la crêpe que l’on connait aujourd’hui. Visuellement c’était une grosse galette épaisse fabriquée à partir de diverses céréales écrasées, ajoutées à de l’eau.

C’est en Bretagne, vers le XIIIème siècle, qu’apparut la crêpe et/ou la galette suite à la l’importation de la plante de sarrasin venue d’Asie. Le climat tempéré de la région bretonne convenait parfaitement à la culture de sarrasin. Le sarrasin, par son appellation plus courante de blé noir permettait donc de créer la pâte.

Puis grâce à l’arrivée de la farine blanche de froment, qui à l’époque était réservée aux riches propriétaires, nous retrouvons la crêpe traditionnelle partout dans les crêperies s’accompagnant en général d’une bolée de cidre doux ou brut.

Mais avant que le froment ne devienne accessible à tous, il existait deux préparations à base de sarrasin :

  • la galette
  • la crêpe de blé noir

La galette
La galette est une spécialité de la Haute-Bretagne. Garnie de jambon, de saucisses, de fromage, de viandes et de poissons.

La crêpe de sarrasin
Contrairement à la galette, la crêpe de sarrasin est beaucoup plus fine et croustillante. D’ailleurs cette texture particulière la rendait plus difficile à garnir. C’est pour cela que la crêpe de sarrasin a été laissé à l’abandon au profit des galettes.

De nos jours, certaines recettes se voient ajouter du beurre, des oeufs, du lait ou de la farine de froment afin d’obtenir une galette à la texture plus souple et au visuel plus coloré.
Mais la recette demeurant la même depuis bientôt plus de 1 000 ans est la recette à base d’eau, de sel et de sarrasin.

Les crêpes, telles qu’on les connaît aujourd’hui, n’existent finalement que depuis plus d’un siècle. Elles sont populaires sur l’ensemble du territoire français et possèdent différents noms selon les régions comme par exemple :

  • En Champagne vous dégusterez des tantimolles,
  • Dans les Ardennes, commandez des vautes,
  • En pays d’Anjou, vos papilles voyageront avec les roussettes,
  • En Gascogne, les crupets seront à l’honneur.

Poursuivons le tour gourmand de quelques régions de France

Picardie
La ficelle de Picardie, bien connue des picards et des amiènois est une crêpe fourrée aux duxelles de champignons, au jambon, au gruyère et à la crème fraîche.

Auvergne
La galette auvergnate ou appellée également Bourriol se présente comme une large et fine galette de blé noir, de couleur grisâtre.
Elle se consomme salée ou sucrée. Mais un bon auvergnat vous conseillera de la déguster garnie avec de la charcuterie (jambon cru, andouille ou lard) et du fromage (Bleu d’Auvergne, Cantal, Saint Nectaire, Tomme, etc.)

Nice
Spécialité du sud-est de la France, elle est grande et fine, à la couleur dorée. Elle s’appelle en général la galette socca niçoise, mais selon les endroits où on la déguste se nomme Farinata, Belecàuda ou encore Cade.

Alsace
Le plus souvent à déguster salée et garnie de ciboulette. Les crêpes Alsacienne appelées aussi Eierkuche s’accompagnent d’une salade verte ou bien encore de choucroute.

Sans oublier la renommée de la gastronomie française
Comment l’oublier la populaire crêpe Suzette !
Servie généralement en dessert. Pour les réaliser il vous faudra de l’orange, du citron, du sucre, du beurre et surtout du Grand Marnier. Puisque sa particularité est de plonger votre crêpe de base dans un mélange composé de tous ces ingrédients.

Et dans quelques pays du monde

Le blini
En Europe de l’Est, le blin ou blintz est une variété de galette épaisse. Elle se mange nature ou salé mais chaque recette de la pâte peut différer en fonction du garnissage.

Le pancake
En Amérique du Nord, le pancake est un type de crêpe épaisse que l’on retrouve servie au déjeuner.

La msemen
Au Maroc, les msemen au petit déjeuner ou au goûter, garni aux saveurs salées, sucrées, épicées ou nature. Sa texture est comme une crêpe mais feuilletée.

Qu’il soit d’origine du sud, du nord, de l’est ou de l’ouest, vous avez le choix de réaliser toutes sortes de crêpes pour la chandeleur. Aussi bien sucrées, salées, épicées ou nature, faites des crêpes !
Car la fête de la Chandeleur est avant tout un moment de convivialité et de partage et surtout de gourmandise.

J’ouvre Ma Crêperie vous dévoile sa recette de la pâte à crêpe froment avec de l’eau

recette pate a crepes froment

La Chandeleur, autrefois appelée « Chandeleuse », se fête le 2 février de chaque année, soit 40 jours après le jour de Noël.

Les ingrédients pour votre pâte à crêpe

  • 1,5 kg de farine froment
  • 400 g de sucre
  • 10 oeufs
  • 1 pincée de sel fin
  • ½ verre d’huile
  • 1,5 litres d’eau
  • 1 litre de lait

Mode opératoire de la réalisation de la pâte à crêpe froment :

  • Mélanger la farine et le sucre
  • Incorporer les oeufs et les liquides
  • Laisser reposer 2 heures avant de faire cuire les crêpes dans une poêle ou sur une crêpière tel un vrai crêpier.

Vous n’avez plus qu’à réaliser vos crêpes froment et les garnir selon vos goûts.

Bon appétit !

Et vous ? Quelles sont vos recettes originales de crêpes ? N’hésitez pas à nous laisser vos recettes dans les commentaires. Les meilleures seront publiées sur notre site.

bretonne crepes

Written by : Claire Mercier